26 avril 2020

CLICHÉS SUR LES BLOGUEUSES : MON AVIS

les clichés des blogueuses

Des clichés sur les blogueuses j’en ai entendu depuis le temps ! Cela fait maintenant des années que je suis blogueuse (depuis 2015 ici et mon premier blog datait de 2011 déjà !!). Maintenant que c’est devenu mon métier à la fin des mes études et après un premier travail peu concluant, j’en entends encore plus chaque jour. Même si les idées reçues commencent à évoluer au fur et à mesure que c’est de plus en plus accepté comme un métier, il y a encore du boulot !!

Alors, oui il y a parfois un peu de vérité ! Mais j’avais envie de reprendre ces clichés que j’entends le plus souvent et de donner mon avis honnête sur chacun des clichés sur les blogueuses.

LES CLICHES SUR LES BLOGUEUSES QUE J’ENTEND LE PLUS

“Vous passez votre temps à faire des photos »

C’est l’un des clichés sur les blogueuses que j’entends le plus souvent. C’est vrai qu’une partie de notre travail consiste à prendre des photos et organiser des shootings. Mais à vrai dire, ça ne consiste qu’à seulement 10% de mon travail ! Le reste du temps, voici comment mes journées de travail sont occupées.

Je réponds aux mails, prépare des moodboards ou des inspirations pour les shootings et les projets que je lance. Je filme des vidéos, j’ai des rdv téléphoniques ou physiques. J’assiste très souvent à des présentations presse et à des évènements. J’écris beaucoup, je fais du montage vidéo. Un jour par semaine environ ou au moins une demi journée, je prends le temps de me former pour acquérir de nouvelles compétences. Evidemment, je m’occupe aussi des échanges avec vous (commentaires, messages, stories, partages…). Il y a aussi toute la partie technique du blog et de la création.

Bref, vous l’avez compris, les photos sont qu’une petite partie de mon travail et heureusement car je n’ai pas forcément envie d’en prendre tous les jours !!

“Vous êtes tout le temps sur votre 31″

Bon, pour ça c’est à la fois faux et à la fois vrai. Quand je sais que je vais créer du contenu photo ou vidéo, je suis maquillée, coiffée, pimpée comme l’on dit. Mais comme tout le monde je suis aussi en no make up au moins un jour par semaine et dans un bon jogging pour chiller une bonne partie du temps. Mais ça vous le voyez bien souvent en stories haha !!

Dans le monde des events de blogueuses, tout le monde est très souvent tiré à quatre épingles. Chaque évènement à son univers, dans un évènement streetwear par exemple, ça va être des looks faussement négligés. Alors qu’en vrai, on le sait, chaque détail a été travaillé. Personnellement, j’aime me préparer mais quand je n’ai pas envie je viens comme je suis, comme chez Macdo haha. Et si ça ne plaît pas c’est pareil ! Mais c’est vrai que j’essaye souvent de m’adapter au mood de l’event et parfois à l’univers de la marque. Comme je suis un caméléon au niveau de la mode, ce n’est pas un problème pour moi.

“Vous ne faites pas d’études et n’avez pas besoin de compétences »

Alors là, c’est sûrement l’un des clichés sur les blogueuses le plus agaçant. Je ne suis pas une pro études, dans le sens où je considère qu’on n’a pas tout le temps besoin d’études pour réussir. Bien sûr, ça aide. Mais je suis aussi persuadée que ce n’est pas toujours gage de réussite professionnelle et inversement. Personnellement, j’ai fais un master en école de commerce mais ça ne m’a pas aidé pour les compétences les plus visibles dont j’ai besoin au quotidien. En revanche, ça me donne certains avantages comme la vente, le marketing digital etc. Si vous voulez connaître plus mon parcours d’études et professionnel, vous pouvez aller voir ma vidéo Youtube sur le sujet !

Ensuite, être blogueuse c’est être un véritable couteau suisse. Je suis à la fois community manager, photographe, vidéaste, directrice artistique, chef d’entreprise… sans exagérer il faut vraiment être touche à tout ! Parce que même si j’ai des amis dans le milieu qui peuvent m’aider, 95% du temps je me débrouille seule et avec des formations en ligne. Et personne dans ma famille ne peut m’aider quand j’ai un soucis d’erreur 404 sur mon blog par exemple.

“Vous avez tout gratuitement et ce sont des cadeaux »

Alors, le sujet va peut être être un peu touchy mais ici on parle de tout sans filtre ! Si je n’étais pas blogueuse, je n’aurais pas toutes les opportunités et les produits de marque que j’ai aujourd’hui.
Mais il n’arrive quasiment jamais que les marques envoient des produits pour nous faire plaisir uniquement.

En fait il s’agit toujours d’un échange de bons procédés. Même quand il s’agit d’un cadeau à la suite d’un évènement, la marque souhaite toujours qu’on en parle pour avoir de la visibilité. Donc il s’agit de travail et non de cadeau. Les seuls moments où il s’agit véritablement d’un cadeau est peut être à mon anniversaire ou je reçois souvent des petits mots personnalisés de certaines agences et professionnels avec qui j’ai tissé des relations et qui m’envoient un produit en cadeau en remerciement. Mais encore une fois, il s’agit la plupart du temps d’un geste professionnel sauf dans des rares cas ou ces personnes sont devenues des amitiés.

C’est vrai que la plupart du temps, les produits que je reçois sont envoyés sans demande formulée explicite de communication mais je le fais très spontanément quand le produit me plait et ça les marques et agences le savent très bien.

“Vous travaillez très peu et passez votre temps à profiter »

Sincèrement, je n’ai jamais autant travaillé que depuis que je suis blogueuse à plein temps. J’ai presque des journées de 7/7. Je consulte mes mails même le weekend même si je sais que ce n’est bien ! En vacances pareil. Parce que mon salaire ne tombe pas tout seul et que je ne souhaite pas passer à côté de mes opportunités. En revanche, quand je n’ai pas envie de travailler un jour, je me l’autorise sans soucis. Même si c’est un lundi ! C’est justement cette liberté que j’apprécie, celle de couper quand j’en ai envie et de continuer si j’en ai envie.

Mon copain me dit tout le temps que je travaille plus que lui. Souvent j’ai du mal à faire des pauses, chose sur laquelle je suis en train de travailler. Et même mes pauses consistent souvent à scroller, répondre à vos messages ( ce que j’adore mais qui techniquement reste dans ma sphère travail quand on réfléchi deux minutes). En fait, c’est tellement un métier passion que c’est à la fois très dur et indispensable de fixer des limites et des horaires.

Et il ne faut pas croire que tout est toujours parfait. Parfois, on n’a pas envie de travailler, comme tout le monde. Les évènements ne sont pas toujours incroyables.

J’ai conscience que c’est un métier difficile à concevoir encore pour beaucoup. Nos aînés par exemple. Comment expliquer ce qu’est un entrepreneur du web, un blogueur/instagrammeur ?

J’aime dire que je suis journaliste de mon propre magazine. C’est la façon la plus simple que j’ai d’expliquer mon métier aux sceptiques ou aux personnes plus âgées. Mais c’est vrai que c’est agaçant parfois ce scepticisme, ce « ça va pas durer de toute façon ». Parce que bien que ce soit un rêve de vivre de ma passion, c’est aussi une ampleur de travail monstre.

“Les blogueuses sont vides et superficielles »

Bon, ce n’est pas un des clichés sur les blogueuses qui est toujours faux. Ce serait mentir que de dire que je suis enthousiasmée par les conversations que j’ai avec toutes les blogueuses que je rencontre. Souvent, je m’ennuie.
Mais je rencontre aussi de nombreuses blogueuses passionnantes, entrepreneures, avec des parcours dingues. Des self made woman qui partent de rien et qui apprennent tout sur le tas !

Je pense que c’est un peu comme partout, il y a de tout pour faire un monde. Des personnes qu’on va trouver intéressantes avec NOS critères et pour NOUS. Et que d’autres trouveront inintéressantes. De la superficialité, il y en énormément. Autant que l’hypocrisie. À moi de garder la tête sur les épaules et de sélectionner les relations sincères qui me tirent vers le haut. Encore une fois c’est comme dans la vraie vie, la loi de la jungle. Personnellement, je reste vraie et ceux qui me connaissent depuis longtemps me disent que je n’ai pas changé et c’est le plus important pour moi.

J’aime la beauté et la mode. J’aime me préparer et être belle. Mais ce n’est pas pour autant que je ne vais pas pouvoir tenir une conversation intéressante et heureusement !

“Vous n’êtes pas honnête avec votre communauté ”

Encore une fois, il y a de tout dans ce milieu et comme partout. C’est valable pour les clichés sur les blogueuses. Je connais des gens pour qui l’honnêteté est la chose la plus importante dans l’exercice de leur métier. Et d’autres qui n’ont aucun scrupule, qui mentent aux autres mais encore plus à eux-mêmes ! Personnellement, je fais très attention à maintenir ce lien avec ma communauté mais aussi avec toutes les personnes de mon entourage professionnel et personnel bien sûr. Parce que je considère que la confiance c’est ce qu’il y a de plus fort mais aussi de plus fragile. Une fois qu’elle est brisée, il faut ramer quand ce n’est pas impossible à récupérer !

Alors, quand je n’aime pas quelque chose, je n’en parle pas. Pourquoi je n’en parle pas ? Simplement parce que je considère que si ça ne me plaît pas, ça pourra plaire à quelqu’un d’autre. Encore cette histoire du « il faut de tout pour faire un monde ». Alors oui, si un jour un produit me détruit la peau par exemple, il est possible que j’en parle. Mais d’abord aux premiers concernés.

Je n’ai pas commencé mon blog par intérêt. Je vous ferai une vidéo youtube sur le sujet je pense: ce qui a évolué depuis mes débuts, le meilleur et le pire. Quand j’ai commencé, c’était limite le monde des bisounours. C’était l’époque d’Hellocoton, les blogueuses ne se faisaient qu’à peine payer et même Caroline Receveur le disait hier en live, elle était payé à peine 50€ pour une photo pour 400000 abonnés.

Alors j’ai toujours gardé cette conscience et les bonnes raisons pour lesquelles j’ai commencé comme guide de conduite. Maintenant ce cliché n’est pas toujours faux, au contraire. Quand on voit le taux d’achat de communauté et autres c’est à faire douter n’importe quelle marque de se lancer dans le marketing d’influence. Disons, que c’est une question de conscience, chacun vit avec la sienne !

“Vous gagnez énormément d’argent ”

Alors, on est encore sur un sujet tabou. LE sujet tabou en France: l’argent. Pendant des années, je n’ai rien gagné. Nada ! Déjà parce qu’au début c’était très très rare. Ensuite parce que je ne pensais pas que c’était possible, ou plutôt accessible pour moi. Enfin, car ce n’était pas mon but.

Je me revois dire à Mélaine, une amie blogueuse, « ah bon tu gagnes ta vie avec le blog? » il y a deux ans et demi.

En réalité, seulement 6% des influenceurs gagnent plus du smic par mois. Maintenant, cela reste un travail rémunérateur, quand on se donne le moyen et avec une communauté engagée on peut en vivre, parfois même très bien.

Mais ce n’est pas systématique et cela n’arrive pas en un claquement de doigt. Ce sont aussi des revenus cycliques, qui varient en fonction des mois et des activités de l’année. Ce que je peux atteindre aujourd’hui comme revenu financier, c’est grâce à mon travail et notre communauté avec laquelle j’apprécié tant échangé. Et ce n’est pas à la première difficulté, qu’il faut tout lâcher en se disant « ça n’allait pas durer ».


J’espère que cet article sur les clichés sur les blogueuses vous aura plu et vous en aura un peu plus appris sur ce métier qui fait tant parler ! Tout n’est que mon avis, basé sur ma propre expérience et bien sûr il diffère d’une personne à l’autre.

Je serais curieuse de savoir quel est votre avis sur le sujet, les clichés sur les blogueuses / influenceurs que vous avez. N’hésitez pas à me le dire en commentaire !

J’aime de plus en plus écrire des articles mood plus personnels, j’espère que vous appréciez autant que moi de les lire.

XX

ÉPINGLE CET ARTICLE SUR PINTEREST !

clichés blogueuses

clichés blogueuses

10 réponses à “CLICHÉS SUR LES BLOGUEUSES : MON AVIS”

  1. Kimilele dit :

    Bonjour Claire,

    Vous avez bien du courage d’être pimpée presque au quotidien ! En même temps c’est complètement normal, c’est votre passion et votre travail ! A vrai dire c’est vrai que quand j’allais plus à l’extérieur j’adorais me maquiller et me saper comme jamais haha ! Vivement que je retrouve cette envie et ce plaisir !

    Concernant votre vidéo sur votre parcours scolaire ou vous études j’irai la voir avec plaisir !

    Je pense aussi que les cadeaux des marques sont faits avec de belles intentions, je ne dis pas le contraire et j’en suis persuadée mais c’est aussi évident que en effet si le produit vous plaît, ils espèrent quand même un avis « médiatisé ». Comme vous dîtes c’est un échange de bons procedes : vous profitez de quelque chose et en retour ils espèrent quand même quelque chose.

    Pour ce qui est de la quantité de travail oh mon dieu comment que je vois crois !!! C’est un travail passionnant mais qui demande énormément de temps, d’envie, d’investissement personnel que ça doit être très exténuant ! Vous êtes tout simplement partout, sur toutes les plateformes et en plus très présente ! Vous êtes un monstre d’inventivité et de persévérance ! Avec le confinement je suis déjà bien présente sur les réseaux mais vous en plus c’est votre travail ! Sincèrement quel courage ! Après je vais pas m’en plaindre, ça fait plaisir de vous voir souvent et de pouvoir échanger avec vous.

    C’était un article très intéressant ! Merci beaucoup ! Je n’ai pas commenté chaque catégorie parce que je pense que vous avez tout dit. J’ai vécu et grandit avec cette génération du web donc ça ne m’étonne pas et à vrai dire je n’ai pas de clichés globaux sur les blogueurs ou autres. Mais je pense aussi que ça dépend des personnes qu’on a en face de nous, je ne vais pas le cacher y a des personnes dont j’étais très contente de les suivre puis leur ligne éditoriale a changé et du coup j’ai aussi changé de points de vue mais dans l’ensemble ça reste un plaisir de suivre des blogueurs, instagrameurs.

    Bonne journée ;).

  2. Kimilele dit :

    Excusez-moi pour les fautes de mon précédent commentaire.

    J’avais encore une question que j’ai oublié de mentionner :
    Quel est votre univers préféré, la MODE ou le MAKEUP ? Et qu’est-ce que vous préférez faire sur vous ?
    (Je pense avoir une petite idée sur les réponses mais on sait jamais). Même si au final vous allez me dire que les deux vont ensemble, mais par exemple vous préfériez sortir complètement mal habillée, mais maquillée ou l’inverse ? Haha

    • clairelatour dit :

      je pense pouvoir dire que c’est la mode bien que ce soit très difficile de choisir ! donc plutôt bien habillée et sans maquillage 🙂

  3. Bourdiec dit :

    Bonjour, bel article sur les blogueuses, çà doit être un boulot de fou, moi déjà avec mes 5200 abonnés c’est un travail quotidien donc toi j’imagine même pas en tout cas j’adore ce que tu fais et ce que tu représentes et ta simplicité Passe un bon Dimanche Gros Bisous ❤️

  4. Kathleen dit :

    J’ai adoré ton article et je trouve que tu l’abordes très bien, tu mets un peu les points sur les I haha !

  5. Valou52700 dit :

    Je sais que ton métier n’est pas facile mais je sais que c’est une passion pour toi. Comme je te l’ai dit tu es mon influenceuse préférée tu es simple, honnête, des valeurs, proches de ta communauté se qui est rare… Je t’adore Claire ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WHO'S THAT GIRL?

Je m'appelle Claire Latour, j'ai 25 ans et j'habite à Paris. Passionnée de mode mais aussi de beauté, j'aime porter des pièces qu'on juge importables et distiller mon univers partout où je vais! Je suis également une grande fanatique de voyages et de découvertes aux quatre coins du monde. Contact: clairelatour@hotmail.fr

latest vlogs